AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Dianna C. Wyans


Messages : 3
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Ven 15 Aoû - 23:50


Dianna Charlie Wyans
feat Shailene Woodley



FICHE D'IDENTIFICATION N°xxxxxxx

~ NOM : : Wyans.
~ PRENOM : Dianna Charlie
~ DATE DE NAISSANCE : 13 Août 1989
~ ETAT CIVIL : Célibataire
~ ETUDES : Deux ans en faculté de psychologie puis études scientifiques, spécialisée dans les sciences légales.
~ VILLE : New-York.
~ PROFESSION : Experte de la police scientifique spécialisée dans les tâches de sang.
~ HABITATION : Appartement.
~ GROUPE : Experts



DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE

Je ne suis plus la même qu'avant. Depuis ces cinq longues années, je ne suis plus capable de ressentir le moindre sentiment de joie ou de bonheur. Je ne fais plus confiance à personne. Du moins, je reste dans les limites du raisonnable. De mon raisonnable. C'est ce que je me dis pour éviter de tomber dans la folie. Et ce n'est pas encore assez à mes yeux. Je sens que la démence me tend  lentement ses bras, qu'elle n'attend plus que je me jette dans la gueule du loup, que je me laisses y sombrer. Par sa faute, cela fait cinq années que je n'ai pas connu l'amour, que je m'empêche de le connaître. Ce n'est pas faute de possibilité. Mais depuis l'accident d'il y a quelques années, ma confiance me fait défaut. J'étais trop naïve. Maintenant, je suis trop méfiante. Mon plus gros travail est sûrement d'essayer de trouver un juste milieu entre les deux. Sortir de chez moi est devenu une peur presque viscérale. Mes sorties ne se résument plus qu'au trajet entre mon appartement et le laboratoire. Et je ne peux pas vraiment considérer cela comme une sortie. Les rues me font peur, alors la plupart du temps, je trouve un taxi pour m'y conduire. Pourtant, avant, j'avais peur du confinement. Mais maintenant, j'y vois comme une façon de me sauver, me secourir.  Comme quoi, tout peu changer en peu de temps. Trop peu de temps. Avant j'étais vivante, maintenant je suis un robot.  



DESCRIPTION PHYSIQUE

Il y a un miroir juste là. J'y jette un bref regard. Non pas que je n'aime pas les miroirs mais je ne suis pas vaniteuse. J'évite en général de me regarder. De regarder mon visage, surtout. Je ne me trouve pas laide, ce n'est pas ça. Mon visage est plutôt fin. Mais ce sont les cicatrices, qui viennent marquer mes traits, qui me dérangent. Elles n'ont pas toujours été là; seulement depuis cinq ans. C'est pour cela que j'évite de me regarder dans les miroirs. Je ne les aime pas. Je les déteste même. Il y a une cicatrice qui vient fendiller ma fine lèvre inférieure, et une autre qui entoure mon œil gauche. Un œil vert clair. Comme l'autre, évidemment. J'aime mes yeux. Je les trouve beaux. En dehors de cela, j'ai abandonné mon look de petite fille après l'accident, comme si j'avais voulu changer. Changer pour oublier l'ancienne Dianna. J'ai coupé mes longs cheveux châtains et je les porte maintenant assez court. Je n'ai pas encore dans l'idée de les laisser repousser. Mais peut être y penserais-je un jour. En attendant, ils me donnent le look d'adulte que je recherchais depuis si longtemps. En ce qui concerne mon corps, je n'ai pas à me plaindre du tout. J'ai une taille fine et tout ce que je veux porter me va. Cependant, je porte presque uniquement mon uniforme puisque je passe le plus clair de mon temps au labo. C'est comme ça avec moi. J'ai aussi deux petits tatouages. Un cadenas à gauche, et une clé à droite. Pour moi, il représente un peu mon état d'esprit actuel. Si je veux rester libre de mon corps, alors le cadenas qui ferme mon esprit ne sera jamais ouvert. Mais si je veux ouvrir la serrure, et m'ouvrir aux autres, alors je serais pieds et poings liés pour l'éternité. C'est un choix cornélien, vous ne croyez pas ?  


HISTOIRE PERSONNELLE

« Cher Journal,

Jusqu'ici, je ne t'ai jamais raconté ma véritable histoire. Je me suis seulement contentée de t'écrire mes états d'âme au jour le jour. Mais aujourd'hui, j'estime que tu es en droit de savoir ce que j'ai vécu.

Fin des années quatre-vingts, je suis née dans une petite clinique de quartier, aux environs de Manhattan. J'avais des parents aimants qui me donnait tout ce dont j'avais besoin, parfois même en sacrifiant leur propre bonheur pour moi. Mais peu après ma naissance, ma mère mourrait d'une maladie qui me reste encore inconnue à ce jour. J'avais mis beaucoup de temps à accepter son départ, mais aujourd'hui, je finis par me dire qu'elle doit sûrement être plus heureuse là où elle est . J'ai dû supporter de voir mon père se détruire jour après jour jusqu'à ce que je réussisse à lui faire voir la voie de l'acceptation. J'ai vécu une adolescence tranquille. Bonne élève au collège puis au lycée, j'obtiens mon  diplôme sans difficulté. Je ne savais pas trop quoi faire, alors j'avais décidé de faire une année de psychologie à l'université pour me donner un peu plus de temps pour réfléchir avant de me jeter dans des études plus sérieuses. J'ai découvert que j'aimais ça, alors j'ai continué vers une deuxième année. J'avais tout pour être heureuse. Des bons résultats, des revenus suffisant pour un appartement convenable, un petit ami aimant au possible. J'étais heureuse.

Mais c'est un soir de décembre que tout as basculé. Il faisait froid et la neige commençait à tomber et à recouvrir les trottoirs new-yorkais d'une poudreuse blanche. Je sortais juste de la station de métro qui desservait mon appartement. Quelqu'un a agrippé mon bras. Une jeune femme, à peu près de mon âge. Oui c'est ça, elle avait environ une vingtaine d'années. Avec l'aide de deux autres garçons, elle m'a attiré dans une ruelle sombre. Elle me parlait de mon petit ami comme si c'était le sien, comme s'il m'avait trompé. Je refusais de croire à cette éventualité. Et les coups se sont abattus sur moi d'un coup, je ne comprenais plus rien. Les deux hommes me frappaient pour une raison que j'ignorais. Mon visage me faisait mal, mais je résistais tant bien que mal à ne pas m'écrouler au sol. Peine perdue. C'est devenu sombre. Et d'un seul coup, plus rien. Du noir. Seulement du noir.

Quand je me suis réveillé, j'étais toujours dans la ruelle. J'avais froid. Je suis lentement monté à mon appartement et c'est à ce moment que je l'ai trouvé... le corps de Ryan, mon petit ami, à l'époque. Une flaque de sang autour de la tête et un petit trou au sommet du crâne. J'ignorais si c'était elle, mais quelqu'un l'avait froidement abattu. Pourquoi ? Même la police n'a pas retrouvé le coupable. Alors je me suis juré que je le ferais un jour. Coûte que coûte, je comprendrais comment il en était arrivé là. À ce moment, j'en faisais une affaire personnelle.

Et me voilà, cinq ans plus tard, plus méfiante que jamais. Je ne fais plus confiance à personne. Même mes collègues, je m'en méfie. J'essaie de faire comme si j'étais normale, mais au fond de moi, je doute de tout et de tout le monde. Après cinq ans d'études, je viens d'entrer à la criminelle de New York. Je sais que je n'aurais pas tout le temps pour seulement m'occuper du cas de Ryan. Mais à partir de maintenant, toutes les chances sont de mon côté.

 Bonne nuit, cher Journal. Je suis ravie que tu puisses désormais tout comprendre. Ma prochaine étape est de réussir à en parler avec quelqu'un de réel. »

Sur ces mots, je referme mon journal et le remet à sa place. Je n'avais jamais osé consigner tout mes souvenirs là dedans. Mais maintenant, je me sens délivrée d'un de mes nombreux poids du passé. De la raison de mes cauchemars nocturnes.


ET TOI, DERRIÈRE TON ECRAN ?

PRENOM : Gaëlle ~ SURNOM : Aucun ~ ÂGE : 17 ans (enfin, 18 dans exactement dans 69 jours!) ~ CONNAIS-TU LES CSI : Oui ~ SI OUI, QUEL PERSONNAGE TU PREFERES ? : C'est un choix difficile mais j'aime beaucoup Lindsay. ~ COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ? : Super bonne organisation et c'est une idée géniale de faire un RPG sur cet univers. On trouve tellement peu de RPG de ce genre sur Internet, ça va être un plaisir d'écrire avec vous !QUEL EST TON NIVEAU DE RP ? : Je dirais bon parce que je suis une habituée. Mais après, à vous de me juger et de me le dire !  ~ AS-TU LU LE REGLEMENT ? : Oui, je le confirme avec le code suivant Code validé par Horatio Caine


fiche créee par Sevnol


Dernière édition par Dianna C. Wyans le Lun 18 Aoû - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lindsay Monroe


Messages : 33
Date d'inscription : 03/10/2013
Age : 21


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 0:05

Bienvenue parmi nous  I love you  J'espère que tu vas te plaire avec nous et que tu t'amusera bien ** Ton personnage est très intéressant et puis quel choix de vava magnifique  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dianna C. Wyans


Messages : 3
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 0:08

Merci Smile En principe, ma fiche est terminée, donc il me reste plus qu'à attendre la fameuse validation et je me pouvoir me donner à coeur joie dans l'écriture *o* Ca fait trop longtemps que j'ai arrêté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grace C. Reevers


Messages : 22
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 13:10

Bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calleigh Duquesne
Administrateur


Messages : 58
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 43
Localisation : Miami
Avatar : Emily Procter


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 14:29

Bonjour et bienvenue ^^

Je vais lire ta fiche à tête reposée tout à l'heure.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Horatio Caine
Administrateur


Messages : 153
Date d'inscription : 03/10/2013
Localisation : A miami


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 15:08

Bonjour et bienvenue miss. Very Happy

Merci pour ton inscription et pour ta remarque sur notre forum. Very Happy

Alors normalement c'est moi qui lis les fiches de présentation mais comme Calleigh a indiqué qu'elle va lire la tienne, je ne vais pas faire un double-emploi.   

Par contre, je vais valider le code et laisse Calleigh te donner la correction des fautes éventuelles et se charger de valider officiellement ta fiche. Razz

Bises, encore une fois bienvenue et au plaisir de rp avec toi. Very Happy

_________________


Dernière édition par Horatio Caine le Sam 16 Aoû - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com/
avatar
Calleigh Duquesne
Administrateur


Messages : 58
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 43
Localisation : Miami
Avatar : Emily Procter


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 15:12

Ça te fera un petit repos Horatio. Je sais que tu as lu pas mal de fiches ces jours-ci ^^.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Horatio Caine
Administrateur


Messages : 153
Date d'inscription : 03/10/2013
Localisation : A miami


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 15:12

Merci Calleigh. xDDDD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com/
avatar
Dale Finnerty
Administrateur


Messages : 37
Date d'inscription : 25/07/2014
Avatar : Mike Vogel


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 16:37

Bienvenue sur le forum ! Ohlala ton vava ! Très bon choix en tout cas Wink Bref, j'espère que tu te plairas parmi nous

_________________
No matter how dark the moment, love and hope are always possible.
The best love is the one that awakening the soul and makes us excel. He fires our heart and soothes our mind. That's what you brought me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calleigh Duquesne
Administrateur


Messages : 58
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 43
Localisation : Miami
Avatar : Emily Procter


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Sam 16 Aoû - 20:07

Commentaires généraux:

Bon voici mes quelques commentaires sur ta fiche.

L'histoire de ton personnage est super. On comprend bien pourquoi elle est méfiante et a du mal à faire confiance aux autres. J'aurais peut-être aimé en apprendre plus sur ses qualités et ses défauts de manière explicite. À toi de voir si tu as envie de rajouter quelque chose à ce sujet dans le profil psychologique.

Sinon, en général c'est assez bien écrit avec très peu de fautes comme tu peux voir dans ma correction. J'ai surtout remarqué des erreurs de virgules.

Dernière petite chose: faire attention aux phrases sans verbe. Quand tu les utilises, tu veux généralement apporter une précision à une idée antérieure, un peu comme tu le fais avec tes répétitions. J'en ai laissé passer quelques unes parce que je vois que ça fait partie de ton style d'écriture pour mettre de l'emphase.

Description psychologique:
Citation :

Je ne suis plus la même qu'avant. Depuis ces cinq longues années, je ne suis plus capable de ressentir le moindre sentiment de joie ou de bonheur. Je ne fais plus confiance à personne. Du moins, je reste dans les limites du raisonnable. De mon raisonnable. C'est ce que je me dis pour éviter de tomber dans la folie. Et ce n'est pas encore assez à mes yeux. Je sens que la démence me tend lentement ses bras, qu'elle n'attend plus que je me jette dans la gueule du loup, que je me laisses y sombrer. Par sa faute, cela fait cinq années que je n'ai pas connu l'amour, que je m'empêche de le connaître. Ce n'est pas faute de possibilité. Mais depuis l'accident d'il y a quelques années, ma confiance me fait défaut. J'étais trop naïve. Maintenant, je suis trop méfiante. Mon plus gros travail est sûrement d'essayer de trouver un juste milieu entre les deux. Sortir de chez moi est devenu une peur presque viscérale. Mes sorties ne se résument plus qu'au trajet entre mon appartement et le laboratoire. Quand je ne prends pas de taxi. (Je n'arrive pas à vraiment bien comprendre ce que tu voulais dire par ces deux phrases. De quelle manière se déplace-t-elle pour aller au travail?) Pourtant, avant, j'avais peur du confinement. Mais maintenant, j'y vois comme une façon de me sauver, me secourir.  Comme quoi, tout peu changer en peu de temps. Trop peu de temps. Avant j'étais vivante, maintenant je suis un robot.

Description physique:

Citation :

Il y a un miroir juste là. J'y jette un bref regard. Non pas que je n'aime pas les miroirs mais je ne suis pas vaniteuse. J'évite en général de me regarder. De regarder mon visage, surtout. Je ne me trouve pas laide, ce n'est pas ça. Mon visage est plutôt fin. Mais ce sont les cicatrices, qui viennent marquer mes traits, qui me dérangent. Elles n'ont pas toujours été là ; seulement depuis cinq ans. C'est pour cela que j'évite de me regarder dans les miroirs. Je ne les aime pas. Je les déteste même. Il y une cicatrice (le référent est un peu loin, donc je répéterais le mot cicatrice explicitement ici.) qui vient fendiller ma fine lèvre inférieure, et une autre qui entoure mon œil gauche. Un œil vert clair. (Phrase sans verbe, et pourquoi spécifier uniquement la couleur d'un oeil? L'autre est-il différent? Je m'interroge.)  En dehors de cela, j'ai abandonné mon look de petite fille après l'accident, comme si j'avais voulu changer. Changer pour oublier l'ancienne Dianna. J'ai coupé mes longs cheveux châtains et je les porte maintenant assez court. Je n'ai pas encore dans l'idée de les laisser repousser. Mais peut être y penserais-je un jour. En attendant, ils me donnent le look d'adulte que je recherchais depuis si longtemps. En ce qui concerne mon corps, je n'ai pas à me plaindre du tout. J'ai une taille fine et tout ce que je veux porter me va. Même si je passe le plus clair de mon temps au labo, et que je ne porte presque que mon uniforme. (Pour être plus clair, j'écrirais plutôt: Cependant, je porte presque uniquement mon uniforme puisque je passe le plus clair de mon temps au labo.)  C'est comme ça avec moi. J'ai aussi un tatouage. Enfin, plus précisément deux mais qui ne forme qu'un seul et même tatouage à mes yeux. Sur mes deux poignets. Un cadenas à gauche, et une clé à droite. (À retravailler) Pour moi, il représente un peu mon état d'esprit actuel. Si je veux rester libre de mon corps, alors le cadenas qui ferme mon esprit ne sera jamais ouvert. Mais si je veux ouvrir la serrure, et m'ouvrir aux autres, alors je serais pieds et poings liés pour l'éternité. C'est un choix cornélien, vous ne croyez pas ?


Histoire personnelle:

Citation :

« Cher Journal,

Jusqu'ici, je ne t'ai jamais raconté ma véritable histoire. Je me suis seulement contentée de t'écrire mes états d'âme au jour le jour. Mais aujourd'hui, j'estime que tu es en droit de savoir ce que j'ai vécu.

Fin des années quatre-vingts, je suis née dans une petite clinique de quartier, aux environs de Manhattan. J'avais des parents aimants (enlever virgule) qui me donnait tout ce dont j'avais besoin, parfois même en sacrifiant leur propre bonheur pour moi. Mais peu après ma naissance, ma mère mourrait d'une maladie qui me reste encore inconnue à ce jour. J'avais mis beaucoup de temps à accepter son départ, mais aujourd'hui, je finis par me dire qu'elle doit sûrement être plus heureuse là où elle est . J'ai dû supporter de voir mon père se détruire jour après jour jusqu'à ce que je réussisse à lui faire voir la voie de l'acceptation. J'ai vécu une adolescence tranquille. Bonne élève au collège puis au lycée, j'obtiens mon diplôme sans difficulté. Je ne savais pas trop quoi faire, alors j'avais décidé de faire une année de psychologie à l'université pour me donner un peu plus de temps pour réfléchir avant de me jeter dans des études plus sérieuses. J'ai découvert que j'aimais ça, alors j'ai continué vers une deuxième année. J'avais tout pour être heureuse. Des bons résultats, des revenus suffisant pour un appartement convenable, un petit ami aimant au possible. J'étais heureuse.

Mais c'est un soir de décembre que tout as basculé. Il faisait froid et la neige commençait à tomber et à recouvrir les trottoirs new-yorkais d'une poudreuse blanche. Je sortais juste de la station de métro qui desservait mon appartement. Quelqu'un a agrippé mon bras. Une jeune femme, à peu près de mon âge. Oui c'est ça, elle avait environ une vingtaine d'années. Avec l'aide de deux autres garçons, elle m'a attiré dans une ruelle sombre. Elle me parlait de mon petit ami comme si c'était le sien, comme s'il m'avait trompé. Je refusais de croire à cette éventualité. Et les coups se sont abattus sur moi d'un coup, je ne comprenais plus rien. Les deux hommes me frappaient pour une raison que j'ignorais. Mon visage me faisait mal, mais je résistais tant bien que mal à ne pas m'écrouler au sol. Peine perdue. C'est devenu sombre. Et d'un seul coup, plus rien. Du noir. Seulement du noir.

Quand je me suis réveillé, j'étais toujours dans la ruelle. J'avais froid. Je suis lentement monté à mon appartement et c'est à ce moment que je l'ai trouvé... le corps de Ryan, mon petit ami, à l'époque. Une flaque de sang autour de la tête et un petit trou au sommet du crâne. J'ignorais si c'était elle, mais quelqu'un l'avait froidement abattu. Pourquoi ? Même la police n'a pas retrouvé le coupable. Alors je me suis juré que je le ferais un jour. Coûte que coûte, je comprendrais comment il en était arrivé là. À ce moment, j'en faisais une affaire personnelle.

Et me voilà, cinq ans plus tard, plus méfiante que jamais. Je ne fais plus confiance à personne , qui que ce soit pour moi (j'enlèverais ce bout de phrase qui ne veut franchement rien dire). Même mes collègues, je m'en méfie. J'essaie de faire comme si j'étais normale, mais au fond de moi, je doute de tout et de tout le monde. Après cinq ans d'études, je viens d'entrer à la criminelle de New York. Je sais que je n'aurais pas tout le temps pour seulement m'occuper du cas de Ryan. Mais à partir de maintenant, toutes les chances sont de mon côté.

Bonne nuit, cher Journal. Je suis ravie que tu puisses désormais tout comprendre. Ma prochaine étape est de réussir à en parler avec quelqu'un de réel. »

Sur ces mots, je referme mon journal et le remet à sa place. Je n'avais jamais osé consigner tout mes souvenirs là dedans. Mais maintenant, je me sens délivrée d'un de mes nombreux poids du passé. De la raison de mes cauchemars nocturnes.



Voilà, je te laisse faire tes corrections. Ta validation ne devrait pas tarder par la suite. ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dianna C. Wyans


Messages : 3
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Lun 18 Aoû - 12:10

Voilà, j'ai édité ma fiche pour faire les modifs qu'il fallait !

C'est en lisant tes corrections que j'ai vu des fautes qui m'ont fait saigner des yeux x) Pourtant, je me suis relue avant de la poster mais je les avais pas vu ! (On me pardonne si je dis qu'il était deux heures du matin ? xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calleigh Duquesne
Administrateur


Messages : 58
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 43
Localisation : Miami
Avatar : Emily Procter


MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Lun 18 Aoû - 18:56

Bien évidemment, tu es toutes pardonnée pour les fautes. D'ailleurs, nous en faisons tous alors il faut prendre les corrections avec un grain de sel.

Je t'annonce que tu es officiellement validée. Je vais aller te mettre ta couleur et créer ton appartement. Je t'invite aussi à créer tes fiches de liens et de rps.

Voilà, je pense bien avoir tout dit. ^^

Bienvenue encore une fois.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jo Danville


Messages : 29
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 23
Localisation : New York
Avatar : Sela Ward


More information
Liens:

MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Mar 26 Aoû - 18:37

Bienvenue sur le forum Smile au plaisir de ce croiser au détoure d'un rp Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sara Siddle
Administrateur


Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 45
Localisation : Las Vegas

MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   Ven 12 Sep - 14:20

Trois plombe plus tard.... (Shame on me!!! )

Mais comme on dit vaut mieux tard que jamais alors je te souhaite la bienvenue et amuse-toi parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dianna C. Wyans - "Chacun sait quelle est sa place...à part moi."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» que sait-on vraiment de scootaloo ?
» Quelle est belle ....
» Darling - Jean Teulé
» Parce qu'on ne sait pas rester en place... [meet-up]
» Comment Faire Partir Un Suçon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
RPG CSI
 :: Dossiers de candidatures :: Dossiers acceptés
-